Inspire

Greenmoods est un blogzine prônant un état d'esprit optimiste et positif à tendance écologique.

Une vision plus à l'écoute de la nature et une envie de changer nos modes de vie

pour plus de sens et de cohérence.

SLOW HOME

CHINER,

OU DONNER DU SENS

À SON MOBILIER

AURÉLIE 32 ANS, EN COUPLE. NÉO-CITADINE AYANT ACHETÉ UNE PETITE ÉCHOPPE DE 75M2 EN 2015 À RÉNOVER ENTIÈREMENT. UN BEAU PROJET DE VIE.

Ils ont conservé les 4 murs principaux, ont révélé la pierre Bordelaise et ont réalisé 6 mois de gros œuvre (démolition, maçonnerie, charpente, isolation, fenêtres et plomberie) réalisé à 80% par des artisans, avant d'y aménager. Ils ont fini par 6 mois de finitions réalisées à 90% par eux-même (électricité, sols, peintures, cuisine, salles de bain, maîtrise d’œuvre etc). Directrice de création - designer d'un côté, bricoleur averti (niveaux 3 marteaux ;-)) de l'autre ont fait bon ménage.

CITATION DU MOMENT

"La patience est la clef du bien-être" Mahomet

Miroir plexi année 80 (Selency 20€) customisé avec un coloris cuivre et une attache créé à partir d'une ceinture en cuir récupéré (Emmaus 5€)

AH CHINER ! J'EN FERAI MÊME MON MÉTIER !

Mais ce n'est pas d'actualité (pour l'instant). En attendant j'admire ceux qui en vivent tel que @chineursdumonde, @perledechine ou @chinedujour (à suivre sur Instagram) et je chine pour moi-même. J'ai toujours aimé parcourir les brocantes et antiquaires à la recherche de L'OBJET ! Celui qui a une histoire, celui qui se démarque des autres par son usage et son esthétique, et évidemment celui qui apportera LA touche à mon intérieur.

Mais chiner quand ce n'est pas son métier, c'est aussi une question de temps ET de place. Alors autant vous dire que quand nous avons eu le projet de faire des travaux pour construire notre maison, j'y ai vu aussi la perspective de dénicher tout le nécessaire pour la maison (matériel de bricolage, matières premières et décoration). Cette maison fût un premier achat pour moi mais nous cumulions plusieurs avantages : mon compagnon est un bricoleur averti, rien ne le freine et il a déjà construit entièrement sa première maison. De mon côté, j'aime concevoir et bricoler aussi. Prendre la bêche et chercher des heures ne me fait pas peur. Enfin, de nombreux déménagements à notre actif ont fait que nous n'avions pas beaucoup d'affaire accumulée. Le parfait combo pour chiner pleinement.

AVANT DE PASSER À "L'ATTAQUE DE LA CHINE", IL FAUT UN PLAN D'ACTION.

Nous avons donc pensé notre projet de A à Z, de la briquette à la plinthe. Un réel plaisir quand on aime concevoir tant intellectuellement que manuellement.

 

Nous avons déposé un permis de construire (validation des ouvertures sur l'extérieur). Mais qui dit fenêtres dit aussi agencement de l'intérieur. Qui dit agencement de l'intérieur dit décoration et anticipation des besoins (dimensions et placement du mobiliers, style et ambiance à créer). Nous avons donc réfléchi à la manière dont nous aimerions vivre.

Quelques questions à se poser lorsque l'on conçoit son cocon ? (Cela paraît éloigné du sujet mais détrompez-vous ça l'est à 100% car cela permet de créer un intérieur cohérent).

  • Ai-je besoin de lumière ? Quelle proportion de lumière naturelle et artificielle ?

  • Ai-je besoin d'une entrée ? En anticipant votre évolution de vie célibataire, en couple et avec enfants car les besoins sont différents évidemment ? Comment est-ce que je souhaite ranger mes affaires ?

  • Quel est le plus pratique ranger ses courses au quotidien ?

  • Est-ce que je préfère les espaces ouverts ou cloisonnés ? Comment puis-je les moduler ?

Bureau (LBC 30€) transformé en meuble de salle de bain

Globe (Brocante 5€/pcs) chiné et structure homemade

Luminaire à poids (LBC 8€) remis au goût du jour

NOTRE MODE DE VIE ANALYSÉ, NOTRE ORGANISATION QUOTIDIENNE ÉTUDIÉE, L'AGENCEMENT DES PIÈCES ET DES TRAVAUX PROGRAMMÉS ONT PERMIS DE DÉTERMINER UNE LISTE D'OBJETS QU'IL ALLAIT FALLOIR DÉGOTTER.

Dans la mouvance du minimalisme (voir l'article "Sur le chemin du minimalisme" écrit par Anaelle Sorignet), nous désirions ne pas être encombrés d’objets inutiles ou de mobiliers peu durables.

 

Nous concevons donc notre maison pour n’avoir à chercher QUE les pièces d'occasions, utiles et durables et les pièces « coups de coeur ».

 

Voici quelques exemples de ce que nous avons réussi à chiner  :

  • L'évier de la cuisine / Un bureau que l'on a transformé en meuble de salle de bain / Une table à manger et des chaises / De nombreux luminaires transformés et réadaptés / Une table basse / Les radiateurs en font (qui d'ailleurs sont les meilleurs radiateurs sur le marché en terme de valorisation de la chaleur) / Un enfilade... mais aussi échelle, brouette, disqueuse...

Nos amis qui ont eu le même type de projet ont eux dénicher : 

  • Un toilette / Des carreaux de ciment récupérés d'une vieille bâtisse / Un salon de jardin en rotin / Un lave-main / Un escalier / De la laine de verre...

Oui, oui on trouve de tout ! Et cela tombait bien, nous avions devant nous 6 mois de gros œuvre qui nous ont permis de prendre le temps de chercher.

Enfilade (LBC 65€), radiateur (LBC à partir de 20€), porte revue (Brocante 15€) et table basse (Maison de curiosité 70€) chinés

Table et chaises (LBC 100€), chaise bistrot (Brocante 15€/pcs), tabourets (LBC 30€/pcs), éviers (LBC 20€)... chinés

Des espaces minimaliste permettent d'apprécier les objets chinés parsemés dans la maison

REPÉRÉ EN CE MOMENT SUR LEBONCOIN, SELENCY by BROCANTE LAB, CHINEURS DU MONDE, PERLES DE CHINE, LA PETITE BROCANTE, MAISON DE CURIOSITÉS, COLLECTOR CHIC...

POUR CHINER LE BON OBJET, IL NE FAUT PAS ÊTRE PRESSÉ.

Chiner modifie notre rapport au produit et à la consommation. Vous pouvez passer à l'action pour plusieurs raisons. J’y vois d’abord le plaisir tout simplement. J’y vois ensuite la prise de conscience qu’il y a sur terre des milliers d’objets déjà produits et qui ne demandent qu’à avoir une seconde vie plutôt que de finir à la déchetterie. Heureusement, les ressourceries ou recycleries (lieux de collecte et de valorisation des objets d'occasions) fleurissent de plus en plus. 

Bien évidemment cela n’empêche pas d’acheter aussi de temps en temps des objets neufs. Disons que cela permet de retrouver un certain bon sens dans notre rapport au matériel. Je n’aime pas proclamer des comportements extrêmes donc que ce soit de la chine ou du neuf ce n'est finalement qu'une question d’équilibre, de plaisir, de provenance, d’utilité et d’esthétique.

Chiner c’est savoir chercher mais c’est aussi savoir vendre, savoir se détacher, savoir vider ce que l’on a avant de vouloir posséder de nouveau.

En plus de l’histoire et des sentiments que l’on tisse avec cet objet trouvé, il y a aussi un rapport plus pragmatique : le porte monnaie. Pourquoi payer une table à rallonge made in China, en bois recomposé, neuve à 600€ lorsque l’on peut trouver en occasion une table à rallonge en bois massif made in France avec 4 chaises à 150€ ayant appartenu à une famille d’un quartier voisin ? Pourquoi payer un évier de cuisine en céramique neuf lorsque d’autre se débarrasse du leur sans défauts ? Des exemples, il y en a plein. Et à prix équivalent cela arrive, personnellement je préfère favoriser les objets déjà produits et insérer dans le cycle de la consommation.

 

Chiner modifie donc notre rapport au matériel, à la consommation, au plaisir et au temps. 

Bureau enfant 85€ LeBonCoin

AUJOURD'HUI QUE CE SOIT CHEZ LES BROCANTEURS, LES ANTIQUAIRES, LES CHINEURS OU EN MAGASIN, NOUS CHERCHONS (ET CRAQUONS) SEULEMENT POUR L'OBJET QUI A DU SENS (enfin on essaie).

Tant par sa fabrication et sa provenance que par son histoire passée et son histoire future que nous allons créer avec lui. 

Lors des travaux, mon rituel quotidien fût donc de vérifier les nouveautés sur Leboncoin, Selency, Collector chic ou les Vieilles choses ou bien encore de flâner dans les ressourceries, recycleries, partageries et trocs divers et variés. Et c’est ainsi qu’au bout d’une année de travaux et de recherche de produit, nous sommes fiers de vivre dans une maison qui nous ressemble majoritairement meublée avec des achats d'occasions, de beaux objets qui ont une histoire. Nous n'avons (presque) plus besoin de rien mais j'avoue être encore à la recherche de luminaires pour mon bureau  (oui il faut savoir être patient...).

Toutes ces trouvailles de produits d’occasions, cela peut être aussi, pour se permettre l’achat d’un produit neuf. Et nous avons choisi de nous offrir un canapé signé de Noé Duchaufour-Lawrance (Cinna). Un produit certes plus cher qu'un produit Ikea mais conçu sur-mesure avec des matériaux de qualité et en Europe. Un produit qui ne perdra pratiquement pas de valeur s’il reste bien entretenu. Car oui le mobilier signé est presque côté à la différence d’un produit de "mass market" qui perdra environ 50% de sa valeur dès sa sortie du magasin et surtout qui ne sera pas durable dans le temps.

Bien sûr, nous avons aussi nos objets fétiches, les cadeaux, les sentimentaux, les craquages etc. Le maître-mot reste l’équilibre, propre à chacun, vous l’aurez compris. 

Chez nous ;-)

CHINER EST UN LONG CHEMIN OÙ LA PATIENCE EST DE MISE MAIS QUI PROCURE BEAUCOUP DE SATISFACTION ET APPORTE DE LA SINGULARITÉ À VOTRE INTÉRIEUR.

Il faut ré-apprendre à observer et à déceler les objets « à potentiels » utilisables directement ou à remettre au goût du jour. Il faut ré-apprendre à être autonome et savoir réparer, bricoler, bidouiller. Et enfin, il faut revoir son rapport aux matériels, à la consommation, au plaisir et aux temps. Chiner c'est un chemin rempli de sens qui vous apporte beaucoup de fierté.

Enfin, pour apprécier ce mode de vie : nous avons privilégié une maison non encombrée afin de pouvoir apprécier pleinement nos objets. Venez chez nous et nous serons capables de vous raconter l’histoire qui se cache en chacun d’eux. C'est gratifiant de se dire que nos objets ont une âme et que notre maison aussi.

Laissez-vous tenter, prenez le temps...

Et si votre rapport au temps reste encore compliqué, il existe des solutions : des professionnels qui cherchent pour vous. Des proches qui aiment ça se feraient peut-être un plaisir de dégotter pour vous une petite liste d'objets ?

Et je conclurai par les avantages à la chine :

  • le plaisir tout simplement

  • la satisfaction et la fierté de trouver ce qu'il vous faut ou la perle rare

  • une action positive pour la planète en favorisant des objets déjà produits

  • un choix impactant face à une société qui prône la sur-consommation

  • une consommation plus saine et un nouveau rapport au matériel

  • un porte monnaie maîtrisé​ ou du moins utilisé plus intelligemment

  • un nouveau rapport au temps

  • des rencontres et de belles histoires qui se tissent (dernier exemple en date avec la rencontre de Laura, la fondatrice de Chineurs du monde à qui j'ai acheté un tabouret de Babeni en Roumanie réalisé de manière artisanale. Plus qu'un commerce, Laura met en avant les artisans et créateurs qu'elle rencontre lors de ses voyages).

Photo ci-contre : Fauteuil restauré (Brocante 20€) avec des canevas chinés (Brocante à partir de 5€/pcs). En arrière plan, table, chaise, tabourets et radiateurs chinés.

Contactez-nous

Par email sur :

Suivez-nous sur les réseaux :

  • greenmoods instagram
  • greenmoods facebook

Recevoir la newsletter

  • greenmoods instagram
  • greenmoods facebook